mardi 7 juillet 2015

Ma bibliothèque. Lire, écrire, transmettre de Cécile Ladjali

     Quoi de mieux pour commencer les vacances que la lecture d'un livre sur une bibliothèque d'écrivain ? Cet ouvrage ne présente qu'un seul défaut : celui de vous inciter fortement à vous ruer chez votre libraire avant de vous enfermer chez vous avec votre nouvelle pile de livres... Mais commençons par le début ! Cécile Ladjali enseigne la littérature à la Sorbonne Nouvelle. Romancière, elle a également animé une émission sur France Culture, une chronique hebdomadaire de deux minutes sur laquelle je reviendrai. 

   Le premier et plus grand chapitre présente la bibliothèque de l'écrivain. Qualifiée de "bazar oriental" elle se trouve dans l'entrée de son appartement et ses rayonnages entourent la porte, formant une arche et menaçant tout visiteur au claquement de porte féroce de se retrouver coiffé d'un volume... Elle cite, liste, et l'on se promène avec joie entre Virginia Woolf, les Russes (elle a un faible pour Dostoïevski), Emily Dickson et les autres. On se plaît alors à comparer et à voir si l'on a des amis communs. Dans ce chapitre, mention spéciale à l'anecdote concernant son passage écourté à France Culture : elle en fut renvoyée car un matin, elle présenta dans sa chronique la poétesse Valérie Rouzeau et sa revue poétique Dans la lune. Elle fut donc jugée trop littéraire, ce qui n'est pas sans évoquer la disparition du regretté Bateau livre animé par Frédéric Ferney...

   Les limbes de la bibliothque abritent la critique ainsi que Baudelaire.
"La critique est reléguée au sommet de la bibliothèque sur le plus long des rayonnages. Sous lui, un vide, prévu pour la porte d'entrée. (...) Quand on claque la porte on peut être assommé par un Fumaroli ou un Bénichou. C'est selon l'humeur du claquement. Peuvent donc nous tomber sur le coin de la figure : Erich Auerbach, Mimesis, Figura. Alexis Philonenko, Leçons plotiniennes".... Dans ce deuxième chapitre, j'ai particulièrement aimé le passage sur les livres qu'elle ne comprend pas. Rares sont les enseignants (et encore plus les universitaires), capables de dire qu'ils ne comprennent pas un livre ! Et pourtant, on a tous dans nos bibliothèques de ces ouvrages obscurs vers lesquels on revient, tentant de les déchiffrer sans véritablement y arriver. On y pioche des parts de mystère et on les aime malgré (ou pour) leur caractère secret.
   Dans l'enfer de sa bibliothèque qui occupe le troisième chapitre, on trouve les livres non lus mais aussi les décadents à côté Dostoïevski, Ingeborg Bachmann et Paul Celan. Ici, j'ai particulièrement aimé le passage sur la BNF avec la réaction des chercheurs lors du déménagement de son "enfer" de la rue Richelieu au quai Mauriac.

http://fluctuat.premiere.fr/Societe/News/L-Enfer-de-la-BNF-le-dossier-Flu-3209418



   Le quatrième chapitre s'intitule "Enseigner : je déballe ma bibliothèque". On y trouve pêle-mêle les souvenirs d'enfance avec grenier et livres interdits, l'importance de la lecture des classiques et la présence tutélaire de George Steiner qui fut le maître de Cécile Ladjali. Étant enseignante moi-même, j'ai bien sûr lu cette partie avec le plus grand intérêt et j'ai souvent été d'accord avec les prises de position de la romancière. Elle évoque la nécessaire exigence qui doit être la nôtre face à des élèves qui se trouvent en permanence face au prêt à penser. C'est une position difficile, mais elle fait toute la grandeur de ce métier tant décrié. Me reste à lire Éloge de la transmission : le maître et l'élève avec George Steiner, paru en 2003.
   L'ouvrage se clôt sur un bel hommage aux libraires passionné(e)s. On y trouve aussi un vibrant message à Linda Lê qui donne vivement envie de découvrir ses récits. C'est peut-être bien le grand mérite de cet ouvrage, nous donner envie de lire, mais de lire autrement, avec une acuité plus grande. L'écrivain s'interroge dans ce livre sur le rapport entre l'écriture et la lecture, on s'interroge avec elle et l'on se dit que notre bibliothèque n'a pas fini de nous réserver des surprises...

50 commentaires:

  1. Au rayon des livres qui résistent, il y a pour ma part "Le roi des aulnes", que j'envisage de plus en plus sérieusement de retenter cet été... à voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sandrine : ah... je n'ai encore jamais lu ce Tournier... Tu m'intrigues en parlant de sa résistance ;-)

      Supprimer
    2. Bonjour, et excusez moi de mettre mon grain de sel mais" Le roi des aulnes" est un livre fantastique. Vraiment. Avec " Le vent Paraclet".
      C'est du moins le souvenir qu'ils m'ont laissé.

      Supprimer
    3. @Berthoise : c'est bien de venir mettre ton grain de sel ! Surtout pour dire du bien de Tournier ;-)

      Supprimer
  2. j'avais lu un article très intéressant de Cécile Ladjali, du coup ce livre me tente beaucoup

    http://www.lexpress.fr/education/cet-elistisme-pour-tous-defendu-par-cecile-ladjali_1683151.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Eva : merci beaucoup pour le lien, je vais aller lire cet article de suite ! N'hésite pas pour le livre, il est vraiment très très agréable à lire en plus d'être intelligent !

      Supprimer
  3. M'inciter à acheter des livres ?
    Rien qu'en faisant pivoter la chaise devant mon ordinateur j'en dénombre : 19 autour du baffle droit de la chaîne hifi, 4 entre le scanner et l'imprimante, 11 sur la table gauche du salon et 3 sur la droite. Inutile de dire que les endroits destinés eux à recevoir des bouquins, bibliothèques ou étagères débordent et que les derniers rangés se retrouvent sur le sol au moindre contact vu qu'ils dépassent largement de leurs supports.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Walrus : vous voilà paré pour l'été alors, vous ne tomberez pas en panne de lecture... Quant à moi, je suis passée ce matin en librairie, j'ai acheté quelques-uns des ouvrages trouvés en référence dans le livre de Cécile Ladjali... et je crois qu'ils vont tenir leurs promesses !
      PS : j'aimerais bien voir vos étagères qui semblent déborder de livres :-)

      Supprimer
    2. C'est en ligne : http://presquentrenous.canalblog.com/archives/2015/07/09/32333490.html

      Supprimer
    3. @Walrus : quel plaisir la lecture de votre billet :-)

      Supprimer
  4. Voilà un livre qui semble bien intéressant ! Je note.
    Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Bérénice : oui, passionnant même :-)

      Supprimer
  5. Dans le même genre, connais-tu Alberto Manguel ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Bérénice : je connais et j'aime beaucoup mais je suis loin d'avoir tout lu. J'avais bien aimé son "Journal d'un lecteur", facile à lire, très bien pour les vacances. Quant à son histoire de la lecture, je l'ai déjà lu deux fois !
      Tu as d'ailleurs tout à fait raison, on pense tout de suite à lui en lisant C. Ladjali. Si tu aimes Manguel, ce livre a donc tout pour te plaire...

      Supprimer
  6. pfouhh! ça me semble trop pointu pour moi, ces références...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : mais non mais non, le livre cite de nombreuses références mais pas besoin de les connaître pour profiter de l'essai (heureusement...). Bonne soirée à toi !

      Supprimer
  7. Ça me semble effectivement trèèès intéressant mais non là pas pour le moment et je suis très perplexe par l'hommage (carrément) à Linda Lê qui m'insupporte (qui écrit très bien et a certainement un intellect élevé). Je n'avais pas aimé du tout son style ( A l'enfant que je n'aurai jamais-Collection Nil) (même s'il est parfait, le style ), ceci est personnel mais je pense qu'il y avait d'autres auteurs plus "universels" auxquels rendre hommage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Asphodèle : l'hommage à Linda Lê est loin d'être un simple panégyrique. Je n'ai pas donné les détails mais c'est une relation entre deux écrivains (expliquée dans le livre), tissée sur le long terme, qui trouve ici une forme d'aboutissement toute particulière... En ce qui concerne l'écrivaine en question, je n'ai pas du tout d'avis car je ne l'ai jamais lue.

      Supprimer
  8. Ca m'intéresse beaucoup. je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne Sophie : tu peux, c'est vraiment un très bon livre, parfait pour l'été à mon sens...

      Supprimer
  9. J'avais feuilleté ce livre en bibli, forcément, un tel titre... Mais peut être que tous ces noms m'avaient fait peur! A tenter à nouveau, donc.
    De Manguel, tu as aussi La bibliothèque, la nuit, excellent!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Keisha : oui, c'est sûr qu'on se dit en le lisant qu'on a bien des lacunes... mais cela ne gâche absolument pas le plaisir ! Ne te prive pas de cette lecture pour ça, surtout si le livre est à la bibliothèque ;-)
      Et c'est bien de me rappeler de ce titre de Manguel, je ne l'ai pas encore lu celui là.

      Supprimer
  10. Tentant ! je crains seulement d'allonger encore démesurément une LAL qui n'en a pas besoin ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : oui, je comprends, je comprends...

      Supprimer
  11. Je suis sûre que ce livre va me plaire ! Je vais en demander l'achat à la médiathèque. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Bonheur du Jour : tout à fait le genre de livre qui a sa place à la médiathèque ;-)

      Supprimer
  12. Voilà une lecture bien tentante, mais plutôt pour cet automne, en été je mets mes neurones en vacances ;0) je n'ai envie que de lectures légères et dépaysantes !! (des vagabondages quoi :0) Bisous Margotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lor rouge : vagabonde bien alors, bises Lor !

      Supprimer
  13. Idéal, en effet, pour commencer ces vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alex : cette année, j'ai eu de la chance de tomber sur ce livre pour débuter les vacances ! cela met en train pour la suite ;-)

      Supprimer
  14. Je suis sûre que je vais aimer ce livre. Ton billet est extrêmement documenté et tentant ! Je ne savais pas qu'elle avait eu une émission radio. As-tu lu ses autres romans ? Je vais attendre la sortie poche ou l'emprunter à la bibli dès que je peux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : je pense aussi que tu vas aimer cet ouvrage (j'en suis même sûre !). J'ai découvert moi aussi son aventure à France Culture par le biais du livre. Je n'ai pas lu grand chose d'autre d'elle : "Ordalie" que je n'avais pas aimé et Shâab que j'ai vraiment adoré (autobiographie). J'ai bien fait de persister malgré une première déception ! Comme quoi, parfois, il ne faut pas s'arrêter sur un seul ouvrage d'un auteur...

      Supprimer
  15. J'aime beaucoup les livres de réflexion sur la littérature, sur les bibliothèques personnelles. Mon dernier était "Littérature et fantôme" de Javier Marias sur lequel je reviendrai en détail. Je suis pour le moment dans "Une littérature sans écrivains" de Basile Panurgias, genre différent, beaucoup moins classique.
    Je ne connais pas très bien Ladjali mais je crois que je peux faire confiance à votre jugement pour y venir prochainement.

    Les livres incompris : je n'aime pas rester perplexe face à un écrit si bien que je fais tout pour l'éclairer. Certains restent néanmoins obscurs : je citerai ma bête noire, "Malina" de Ingeborg Bachman. Tout ce que je peux lire à son sujet est compréhensible et passionnant sauf "Malina" que je ne relirai pas/plus. Tout récemment j'ai abandonné "Chercher une phrase" de Pierre Alferi. Malgré ma bonne volonté, c'est abscons pour moi. J'allais oublier "s", lapsus révélateur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christw : j'adore ce genre de livre aussi et je vais d'ailleurs noter les titres que vous évoquez !
      Ingeborg Bachman, justement, Cécile Ladjali en parle beaucoup. Quant à moi, je ne peux en dire grand chose, je ne connais que de nom... une de mes nombreuses lacunes ;-)
      Dans les incompréhensibles, pour moi, il y a Derrida... que je n'ai pas l'intention de relire cet été, c'est sûr !

      Supprimer
  16. je n'en ai jamais entendu parler!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Violette : je l'ai trouvé par hasard chez mon libraire : merci à lui ;-)

      Supprimer
  17. J'espère ne pas vous trouver en panne d'internet. À bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christw : non non, plus de panne, juste quelques jours loin de l'internet ;-)

      Supprimer
  18. Cela parait très intéressant mais les livres dont il est question sont des classiques et j'en lis peu... Je me demande si cela me donnerait envie d'en lire davantage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sylire : c'est possible, c'est un livre qui invite vraiment à la lecture, des "classiques".... ou des autres ;-) et je pense que l'on peut le lire même si on ne connaît pas une partie des auteurs cités.

      Supprimer
  19. Je regarde si il est à la bibliothèque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Enitram : je l'espère pour toi, tu vas passer un excellent moment !

      Supprimer
  20. Mais quel beau billet Margotte ma parole, je crains néanmoins que Ladjali soit trop littéraire pour moi, je reconnais que je ne connais pas la plupart des critiques qu'elle a cités, je ne suis donc pas certaine d'en saisir toute la portée de son ouvrage. Malgré tout, je le note, même si je sais qu'une partie m'échappera nécessairement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Galéa : merci pour le compliment :-) Oui oui, tu peux le noter, même si tu ne connais pas les critiques cités, ce livre est une perle !

      Supprimer
  21. Un jour de pluie me ramène dans la blogosphère, et c'est plaisir d'y trouver de telles suggestions irrésistibles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tania : ici aussi il pleut, mais avec un livre comme cela dans les mains, on oublie la météo ;-)

      Supprimer
  22. Très beau billet, je lirai sûrement ce livre! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Camilla : merci ! Et oui, ne te prive pas de cette lecture !

      Supprimer
  23. J'aime beaucoup Cécile Ladjali, et j'avais repéré ce livre. Tu me donnes carrément envie de me ruer dessus ! Rien que les noms qu'elle cite, dont elle a fait des personnages parfois, il faut que je lise ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lilly : je peux te garantir que tu ne seras pas déçue ! ce livre est une mine et de plus, très très agréable à lire...

      Supprimer