lundi 5 février 2018

RAT d'hiver du 2 au 4 février - Le bilan !

     La démarche des oies de ce logo correspond tout à fait au bilan de ce RAT chaloupé... Commençons par dire que les objectifs n'ont pas du tout été atteints ! Exit le niveau Njörd du dieu de l'abondance qui réclamait 12 h de lecture et/ou 500 pages... Mais j'ai tout de même lu 9h et 473 pages, ce qui n'est déjà pas si mal, voire tout à fait honorable ! J'ai été un peu ennuyée par les livres à terminer, mais en même temps, c'était à faire et tout a été bouclé : merci le challenge !
  Ibsen, le pauvre, a été totalement oublié dans la bataille... au profit du polar d'Asa Larsson (j'en suis à la moitié environ). 
   Enfin, comme toujours, le principal réside dans le plaisir pris dans ces lectures communes. On découvre un peu l'univers des copinautes, on bavarde comme si on était ensemble auprès du feu, on lit en pensant aux comparses à qui il arrive de nombreuses aventures : Hilde rattrape une catastrophe dimanche, FondantGrignote découvre que Lardon Ier est un futur Nobel qui dévore déjà des œuvres intégrales, L'Or déniche une BD extra pour le challenge nordique pendant que Clarabel savoure, dépitée par une lecture décevante, un thé à la papaye qui fait vibrer les papilles de toute la blogosphère... 
   Et comme il y a toujours un plus, mention spéciale à nos deux accompagnatrices du week-end, Maggie et Claudialucia dont les commentaires ont été très appréciés ! Et voilà, un nouveau RAT terminé et on attend, plus frivoles que jamais, le prochain... 
   
Bonne semaine à toutes !
 

vendredi 2 février 2018

RAT d'hiver du challenge nordique - Billet de suivi

   Enfin j'arrive à venir rédiger ce billet... Après une journée bien remplie, j'ai réussi à louper le top départ du RAT ouvert depuis 19h. J'ai quand même réussi à aller chercher du thé pour le week-end : un bon thé aux épices et un "thé de la Belle Hélène" choisi en partie pour son nom (mais aussi pour sa délicieuse odeur chocolatée). Un polar suédois m'attend pour ce soir et je compte terminer Un Fils en or (il me reste une centaine de pages seulement). Un plaid douillet m'attend près du feu...
   Je vous retrouve ce soir pour un point nocturne et vous souhaite à toutes et tous une excellente soirée doublée d'une bonne nuit. 
   Une deux trois... direction le grand Nord pour un marathon de lecture follement scandinave ! Bonne lecture !


Vendredi 2 février 2018
22h30 - Hum... je ne sais trop comment annoncer la couleur ce soir puisque, au lieu de partir dans le grand Nord, je suis restée en Inde ! Mais c'est que je n'ai pas pu lâcher Un Fils en or avant de l'avoir terminé. Bilan de l'affaire : 2h de lecture et  131 pages lues (ou plutôt dévorées avidement car j'étais totalement suspendue à la suite des aventures d'Anil Patel et de son amie Leena). J'espère que je vais trouver le temps pour venir vous parler de ce roman de Silpi Somaya Gowda qui mérite vraiment qu'on s'y attarde...
Rien de bien nordique là-dedans me direz-vous. C'est vrai mais j'avais prévenu, j'ai de nombreuses lectures à terminer et, que l'on se rassure, le programme de demain sera plus orienté en direction du septentrion. Je pars sous la couette avec Le Sang versé de Asa Larsson, mais je ne pense pas tenir encore longtemps, surtout loin du feu...
A demain les copinautes !

Samedi 03 février 2018
8h30 -  Rien lu de plus hier soir, je ne voyais que des lignes danser au fond de mon lit... Je reprends donc tranquillement aujourd'hui. Le feu crépite, le chien fait sa sieste matinale et le thé aux épices n'attend que moi. Les conditions parfaites pour commencer un petit polar nordique ! Je garde Ibsen pour l'après-midi...
Et vous ? que lisez-vous aujourd'hui ?

10h20 - Après avoir traîné un peu chez les copinautes, je me suis enfin plongée dans Le Sang versé de Asa Larsson. Je crois que je vais prendre plaisir à découvrir le personnage principal, Rebecka Martinsson. J'ai pris soin pour une fois de commencer par le premier volume des aventures de cette avocate. En une heure, 48 pages lues pour le moment. La pluie (que l'on avait oublié en 24h...) est revenue et tombe sans discontinuer sous un ciel de plomb. Parfait pour lire sous un plaid !

13h15 - Avant la sieste... Encore une petite heure de lecture ce matin, lectures éclectiques et peu ordonnées... 21 pages de lectures professionnelles (je vous épargne les détails), 7 pages de la biographie d'Ibsen par Alberto Savinio et 22 pages du polar qui avance bien ! Je vous retrouve dans l'après-midi. Bonnes lectures !

15h15 - La sieste fut réparatrice... Une visite inattendue, un bon thé de Noël et zou, je pars faire des courses... et vous retrouve en fin d'après-midi. Oui, tout cela est assez désordonné et peu productif. Adieu le niveau Odin... mais qu'est-ce que ça fait du bien !

18h30 - Une heure de lecture seulement depuis le début de l'après-midi... mais une heure satisfaisante puisque j'ai terminé une lecture professionnelle (encore !). 29 pages et livre terminé, yes ! Je me suis ensuite plongée dans le polar d'Asa Larsson (20 pages lues), décidément très plaisant. Je ne peux m'empêcher de vous faire profiter d'un passage qui décrit quelques plats du grand Nord assez exotique pour nous. Mimmi, serveuse d'une auberge plus qu'improbable en bordure de forêt propose, au menu du jour, du tjälknöl :
"C'est une spécialité lapone. De l'élan congelé rôti d'abord et mariné ensuite, accompagné d'un risotto aux champignons et aux petits légumes." Mais il y a aussi du "sauté de rennes", du "ragoût d'élan" ou du blodpalt, du boudin farci fait avec du sang de renne"...
J'espère que tout le monde avance bien, je vous retrouve plus tard ce soir !

22h20 - Une petite heure de lecture ce soir, qui n'avait pas grand chose de nordique puisque j'ai terminé une relecture du Blé en herbe de Colette ! 43 pages d'une prose sensuelle et sensitive. Quelle écriture ! Je pars maintenant me coucher avec mon polar nordique en ne me faisant pas trop d'illusion sur le temps que je vais pouvoir consacrer à la lecture...
Bonne fin de soirée à toutes et à demain !

Dimanche 4 février 2018
Origine photo ICI

8h20 - Réveillée assez tôt, ce qui me permet d'afficher, à l'heure où j'écris, une première heure de lecture (37 pages de mon polar)... Rythme de tortue ce matin, entre bon feu et thé "vanille chantilly"... Je vais essayer de me concentrer sur mon polar aujourd'hui. Hier, ce fut un peu erratique car j'avais pas mal de livres à terminer (merci le challenge, j'ai tout bouclé !). Aujourd'hui donc, objectif Asa Larsson, doublé d'un objectif boulot que j'aimerais bien oublier...
Je viendrai faire un bilan de la journée d'hier dans la matinée, après le marché ! (où comment procrastiner avant d'attaquer ses copies...). Je vous retrouve tout à l'heure, bonne lecture !

13h - Rien de nouveau sous le soleil ! car oui, il fait froid aujourd'hui et donc, nous avons du soleil. Après un marché tonifiant, je me suis attelée à élaborer mon corrigé et à manier mon stylo rouge... Pfff, adieu le Grand Nord... J'espère bien toutefois caser une heure de lecture dans l'après-midi ! Une difficile prise de conscience en terme de travail restant m'oblige à vous dire que je vais avoir peu de temps :-( Je vous retrouve plus tard. Bon dimanche et bonne lecture !

http://sweetbriar-cottage.tumblr.com/post/11608256107418h45 - Désolée de vous avoir abandonnées mais scogneugneu j'ai travaillé tout l'après-midi... Je viens de me remettre un peu à la lecture. Je vous retrouve pour un point plus détaillé avant 20h et pour venir vous rendre visite ! A tout à l'heure...

20h - Enfin ! j'ai pu caser une heure de lecture et pile 50 pages. Je suis repartie très facilement dans mon polar du Nord, contente de me dépayser et de penser à autre chose qu'au travail... Je vais continuer cette lecture ce soir. Peu de chance que je me lance dans Ibsen, je n'ai pas la disponibilité d'esprit nécessaire. En revanche, avancer dans la découverte des aventures de Rebecka Martinsson me tente beaucoup ! Je vous retrouve donc plus tard, car j'ai bien l'intention de profiter de la soirée... J'espère qu'elle sera douce pour vous :-)

22h - Hop ! encore une heure de lecture et 65 pages de mon polar encore... Je vais aller m'installer sous la couette après être passée chez vous. Cette petite lecture nocturne m'a revigorée... dommage qu'il faille penser à demain... et éviter un coucher trop tardif ! Je vous souhaite à toutes une bonne nuit. On se retrouve demain pour le bilan. Faites de beaux rêves.


Les participantes (merci de bien vouloir les encourager...) :
- L'Or
- FondantGrignote
- Hilde
- Claudialucia (qui a dû abandonner mais qui sera présente pour nous soutenir !)
- Clarabel
On accepte les inscriptions de dernières minutes... même si le quatuor a tout pour faire des miracles sur ce marathon.

samedi 27 janvier 2018

Munch de Steffen Kverneland

   Noël a du bon ! et Mlle Margotte a du goût et de bonnes idées... puisque c'est elle qui m'a offert cet album enthousiasmant. Comme vous l'indique la couverture, il s'agit d'une biographie du peintre norvégien. Oui mais en ce moment, les biographies en bulles pleuvent comme la pluie sur la Bretagne depuis deux mois me direz vous. En effet, mais celle-ci vaut le détour à plus d'un titre !
   Tout d'abord parce que le dessinateur, Steffen Kverneland a fait preuve ici d'une originalité réjouissante. Il passe pour l'un des meilleurs auteurs de BD en Norvège, ce que je veux bien croire face à la qualité de ce volume consacré à la peinture. Le début donne le ton : le dessinateur s'est mis en scène avec Lars Fiske au moment de l'élaboration du projet, ce qui lui permet de nous expliquer la genèse du volume ainsi que les choix qui ont été faits. Ainsi, en buvant des coups avec son copain, il affirme : "Si je fait une série sur Munch, mon manuscrit sera un collage de citations à la lettre". "Génialix" lui répond son acolyte un peu aviné... Et c'est bien cette démarche qui sera utilisée, pour aboutir, sept ans plus tard, à l'album.

La version norvégienne du dialogue évoqué ci-dessus
   La biographie dessinée se tisse ensuite sur un collage de citations de Munch (il tenait un journal), de ses proches comme Strindberg, ou de critiques de l'époque. Des extraits de lettres sont également intégrés au récit. Les changements de points de vue permettent donc de brosser un portrait riche, tout en donnant un véritable rythme au récit. Les 275 pages défilent, on passe d'un discours de Christian Krohg à des phrases prononcées par Strindberg. Souvent, le dessin se modifie en fonction du point de vue adopté, ce qui donne une grande richesse graphique à l'ensemble. J'ai été impressionnée d'ailleurs par le talent du dessinateur, capable d'imiter Munch comme de se rapprocher de dessins à la Beb Deum.


  Alors bien sûr, on découvre avec intérêt la vie du peintre : la fascination qu'il exerçait sur les femmes, sa longue amitié avec Strindberg, le soutien que lui apporta Ibsen, etc. Mais j'avoue que la première lecture est fortement centrée sur les dessins car on peut vraiment parler de prouesse graphique. On passe de planches en noir et blanc, sobres, où l'aquarelle vient donner une touche de douceur, à des planches où dominent le rouge et les angles, en passant par des copies du travail de Munch intégrées aux cases ou à la page.


   Mention spéciale pour l'idée de l'intégration de photos de l'auteur qui se met en scène par exemple sur l'un des lieux visités pour l'élaboration de la BD. Tous les passages qui concernent la genèse des tableaux de Munch sont passionnants. Enfin, pour résumer, c'est un vrai coup de coeur ! Et en plus, figurez-vous qu'il a réalisé une biographie dessinée d'Ibsen... qui hélas n'est pas traduite en français. Si elle est traduite un jour, elle trônera très vite dans ma bédéthèque... 

lundi 22 janvier 2018

3 et 4 février 2018 : RAT d'Hiver du challenge nordique


     Alors que la pluie et la grisaille viennent ternir un hiver qui reste chaud mais plus qu'humide, je viens vous proposer de partir dans le grand Nord pour un week-end de RAT, les 3 et 4 février 2018. Le RAT sera l'occasion de rester au chaud, sous un plaid, à lire et à se reposer...

Modalités :

Le challenge se déroulera du vendredi 2 à partir de 19h au dimanche 4 à 0h. Il comportera quatre niveaux associés aux divinités nordiques :

- Niveau Odin : avec le dieu souverain de la mythologie nordique, vous partez pour 24 heures de lecture. Il faudra prévoir plusieurs plaids et du thé en abondance ! Vous pouvez aussi opter pour 1000 pages à lire (au choix !). Oui, 1000 pages, on ne plaisante pas dans les hautes sphères...
     * L'Or rouge 
 
- Niveau Njörd : le dieu de l'abondance tout de même. Il faudra donc lire 12h et/ou 500 pages.
     * Margotte 
     * FondantGrignote

- Niveau Freyja : la déesse de l'amour vous laissera un peu plus de temps... Vous devrez lire 6h durant ce RAT et les pages se tourneront au gré des vents et de votre humeur.
Les larmes d'or de Freyja par Klimt
- Niveau Freyr : avec le dieu de la vie, tout se fera à votre gré, choix des heures comme des pages ! Vous pouvez donc participer même sans être inscrit(e) à un quelconque challenge ou défi... L'objectif restant d'échanger et de s'amuser...
     * Claudialucia 
     * Hilde

   Pour les passionnées d'Ibsen, je lance à cette occasion une lecture commune qui pourra commencer durant le we de RAT et se terminer aussi pour les plus courageuses... Les billets toutefois ne seront publiés qu'à la fin du mois de février, le 28. Je laisse le choix de l’œuvre. Vous pouvez bien sûr vous inscrire à la lecture commune sans participer au RAT !
Pour les mordues de polars nordiques, le défi du RAT sera : lire un de ces polars. Là encore, au choix ! Ces deux lectures n'ont bien sûr rien d'obligatoire pour celles qui veulent participer. Une lecture du grand Nord est juste conseillée...
Les inscriptions seront prises sur ce billet
Pensez à préciser le niveau choisi !


Je me lance en niveau Njörd, avec dans le viseur un Ibsen et un polar. Si j'avance bien, le niveau Odin sera dans ma ligne de mire... Pour fêter cela, voici un nouveau logo ci-dessous. Bon we à tous et toutes !

lundi 8 janvier 2018

Mon prix Goncours des lycéens (1) - Nos Vies de Marie-Hélène Lafon


     C'est après avoir écouté l'émission L'heure bleue de Laure Adler que je me suis replongée dans la lecture de Marie-Hélène Lafon que je connaissais trop peu... Après une lecture intense de Joseph - un vrai coup de cœur - l'occasion s'est présentée de lire son dernier roman qui était en lice pour le Goncourt des lycéens.
   L'histoire se déroule sur fond de solitude urbaine. L'histoire, c'est celle de Gordana, une femme blonde aux cheveux rêches et à la poitrine plantureuse, avec des seins du genre "qui remplissent la photo". Gordana est caissière à Franprix. Elle survit plutôt qu'elle ne vit, s'économisant pour durer, vaillante au travail situé rue du Rendez-Vous à Paris. Le rendez-vous, c'est aussi celui de l'homme qui passe tous les vendredis matins  au magasin, présence silencieuse et tenace.
   N'attendez pas de cette lecture une romance faite de passions échevelées. Tout est question de style ici et, chez Marie-Hélène Lafon, le beau rôle appartient aux taiseux, qu'ils soient de la ville ou des champs. Comme ses taiseux, la romancière pèse ses mots, les choisis, les lisse, les malaxe et les dispose à la Flaubert. Il faut que cela claque, que cela porte loin. Elle nous laisse à voir et à entendre. C'est une musique et une ambiance. On ne se souviendra peut-être pas des détails de la vie de Gordana, faite de répétitions et de vagues moiteurs, mais on se souviendra du voile opaque qui la recouvre. C'est le voile des occasions manquées, celui des lendemains de fêtes qui déchantent, celui des renoncements qui finissent par laisser à la vie qui reste un goût amer. 
   Marie-Hélène Lafon vient de prendre sa place dans ma bibliothèque imaginaire (l'autre est encore en carton alors que je rédige ce billet...) entre Flaubert et Annie Ernaux. Je vise pour la suite son premier roman, Le Soir du chien, Renaudot des lycéens en 2001. 

L'incipit de Nos Vies
Elle s'appelle Gordana. Elle est blonde. Blonde âcre, à force de vouloir, les cheveux rêches. Entre les racines noires des cheveux teints, la peau est blanche, pâle, elle luit, et le regard se détourne du crâne de Gordana, comme s'il avait surpris et arraché d'elle, à son insu, une part très intime. Sa bouche est fermée sur ses dents. Elle s'obstine, le buste court et têtu, très légèrement incliné, sa tête menue dans l'axe. On devine ses dents puissantes, massives, embusquées derrière les lèvres minces et roses. Le sourire de Gordana éclaterait comme un pétard de 14 juillet.

https://delivrer-des-livres.fr/challenge-rentree-litteraire-2017/

vendredi 5 janvier 2018

Retour sur l'année 2017


     L'heure du bilan annuel des lectures est arrivé, et c'est toujours un petit moment de plaisir  ce retour en arrière qui permet de se souvenir de bons moments... Pas de grande surprise en ce qui concerne le nombre de livres lus qui reste à peu près stable, avec une légère baisse liée sans doute au changement de domicile... La grande nouveauté réside dans l'arrivée remarquée et remarquable du genre de la SF dans mon "bilan annuel". Ce genre représente 10 % de mes lectures, une vraie surprise ! Une bonne surprise aussi car l'année aura été marquée par des lectures enthousiasmantes de ce côté-là. Autre percée, le théâtre qui arrive maintenant en deuxième position des genres littéraires fréquentés. C'était un objectif, il est atteint... j'espère bien continuer à découvrir encore ce continent lié au spectacle vivant en 2018 ! 
   Les romans caracolent en tête, une fois de plus. J'ai décidé, cette année, de reprendre ma découverte des romans de Colette. Je relance donc le challenge que j'avais laissé de côté... (je proposerai un billet la semaine prochaine pour les inscriptions).

Les coups de cœur de 2017 :

- Meilleur classique : Le Grand Meaulnes d'Alain Fournier. Une merveille ! Trouvé dans une boîte à livres dans l'édition ci-dessous. Lu avec passion et émotion... Un grand merci à l'inconnu(e) qui a déposé ce livre dans la boîte !


- Meilleur roman : La Désoeuvre de Karine Henry. Livre suivi de très près par Summer de Monica Sabolo et La Terre qui penche de Carole Martinez...


- Meilleure pièce de théâtre : Une Maison de poupée d'Ibsen. En lien avec le théâtre, coup de cœur absolu pour Titus n'aimait pas Bérénice de Nathalie Azoulai.


- Meilleur livre de SF : Le Paradoxe de Fermi de Jean-Pierre Boudine. 
- Meilleur polar : Les Infâmes de Jax Miller
Mention spéciale au livre de plus flippant de l'année : Troupe 52 de Nick Cutter (attention, âmes sensibles s'abstenir).

Et vous ? Quel fut votre coup de cœur de l'année 2017 ?


jeudi 21 décembre 2017

Le Palais de glace de Tarjei Vesaas

     Premier roman de Tarjei Vesaas, auteur norvégien, Le Palais de glace a initialement été édité en 1963 avant d'être traduit puis édité par Flammarion en 1975. C'est à l'occasion d'une nouvelle traduction par Jean-Baptiste Coursaud pour les éditions Cambourakis que ce livre a pu trouver une nouvelle vie puisqu'il est ensuite sorti en poche chez Babel avec une couverture qui lui va comme un gant polaire. Et de froid polaire il sera bien question dans ce roman intemporel qui navigue entre le conte, le roman et la fable
   Tout commence par la rencontre entre Siss et Unn, deux fillettes de onze ans. C'est la fin de l'automne et, dans un lieu indéfini, tout est figé par le gel. La glace gagne en force sur le lac alors que Siss marche d'un pas résolu vers la maison de Unn. Elle s'enfonce dans le noir, sans aucune peur puisqu'elle va rejoindre celle qui est en passe de devenir sa meilleure amie : "elle portait ses pas vers Unn. Avec en elle le doux frémissement d'une attente."
   Cette rencontre chez la tante de Unn sera étrange autant qu'exaltante et va amener les deux fillettes à sceller un pacte d'amitié. C'est parce qu'elles se sont reconnues qu'elles fixeront ensemble le même miroir, au risque de trouver d'inquiétants frémissements sur la surface lisse. Or, au lendemain de cette association enfantine, Unn disparaît. Alors qu'une immense cathédrale de glace prend place sur le lac, le village va se lancer à la recherche de la fillette.
Si vous ne savez pas comment faire pour partir à la découverte de la littérature norvégienne, ce livre est pour vous (avec la trilogie de Dina bien sûr...). Il décrit avec une poésie féroce l'obscurité du Grand Nord, la glace qui crie et la neige qui vient recouvrir la nature. Tout est transparent dans ce roman et la lumière baigne l'ensemble d'une lueur vaguement spectrale par moments. On découvre, fasciné, l'architecture du "Palais de glace" et sa "salle des larmes". On est emporté par cette écriture à la fois simple, faussement simple et imprégnée d'images et de lumière. Une très belle découverte !


Extrait (la découverte du Palais de glace par Unn) :
"C'était comme regarder à travers une vitre brillante.
Le soleil se leva au même moment, oblique et froid. Les rayons transpercèrent la glace, illuminèrent le fond brunâtre, la boue, les pierres, les plantes.
Aux abords de la berge, l'eau était entièrement gelée. Même la vase que recouvrait une pellicule blanche de givre et à laquelle se superposait l'épaisse couche de glace. Incarcérés dans ce bloc de glace, de larges feuilles en forme de sabre (...). Des galets noirs avaient roulés de la rive pour mieux se fixer dans cette masse, aux côtés de bâtons dépourvus d'écorce. Des fougères à la tige pliée, figées elles aussi, évoquaient des croquis d'une grâce infinie. Certaines étaient reliées au sol par la racine ; d'autres, alors qu'elles flottaient sur le lac, s'étaient trouvées captives de l'eau : la surface avait gelé, la croûte de glace s'était solidifiée, la glace acier continuait de s'édifier.
Unn observait , fascinée par le spectacle qui s'offrait à elle, plus étrange que n'importe quel conte de fées."



Participent à cette lecture commune :
Lilly, Claudialucia (un autre Tarjei Vesaas), Nathalie, Marilyne et Anne (j'espère n'avoir oublié personne, dites-moi si c'est le cas !).

lundi 4 décembre 2017

Pause déménagement

Source ICI
     J'ai évoqué ici plusieurs fois ici un déménagement... l'échéance approche et je dispose de moins en moins de disponibilité pour rédiger d'hypothétiques billets. Après un RAT bien sympathique, je vous abandonne donc le temps de finir mes cartons et d'installer sapin, calendrier de l'avent et livres dans mon nouveau chez moi (qui n'est pas la maison ci-dessus, même si elle me plairait bien !).Parce qu'en ce moment, côté livres, c'est un peu comme ça :

Source ICI
Je vous retrouve au mieux après Noël, au pire en 2018 pour vous souhaiter la bonne année. En attendant, je viendrai tout de même publier mon billet pour la LC sur Tarjei Vesaas et faire quelques mises en jour si vous proposez des billets pour le challenge nordique. En attendant, le décembre nordique de Cryssilda saura vous emporter dans le Grand Nord et je laisse un petit bouquet pour vous faire patienter en douceur... A bientôt !


vendredi 1 décembre 2017

RAT "Il était cinq fois Noël"


Comme tous les ans, Samarian et Chicky Poo nous ont concocté, une fois encore un petit RAT de lecture pour ouvrir les festivités du calendrier de l'Avent. Cela tombe bien ! Entre une météo à pleurer et les cartons dans la maison de Margotte qui cherche ses chers livres, il fallait bien ça pour se remettre en train... 
J'ai opté pour la formule la plus libre, version "Santa Baby" car je ne sais pas trop encore comment va se dérouler le week-end ! N'empêche que j'ai déjà acheté deux thés "spécial Noël", des chocolats et deux livres dédiés au RAT. Comme vous le voyez, la motivation est là et bien là. Je vais commencer dès ce soir, sans doute pour une petite heure, et on verra pour la suite.
Je vous retrouve donc plus tard, la mise à jour se fera sur ce billet. Bonne soirée à vous et bonne lecture... top départ vendredi 1er décembre à 21h (pour les détails, c'est ICI).

Les participantes : Bidib Ma petite médiathèque Samarian - L'Or Rouge - Clarabel - Lou - Samlor - Sorbet-Kiwi - Lilas - Cléanthe - Stéphanie (mise à jour sans doute incomplète mais vous pouvez vous signaler...)

Vendredi  1er décembre 2017
Soirée au rythme doux. J'ai commencé en douceur avec une petite heure de lectures faciles. J'ai beaucoup ri en lisant le 4e volume des Vieux Fourneaux de Lupano et Cauuet. Il est moins drôle que les précédents mais on y retrouve avec un plaisir farceur ses vieilles canailles qu'on adore ! Et afin de rester en image tout en préparant un sommeil réparateur, j'ai terminé un petit livre qui m'accompagnait le soir ces derniers temps : Peindre le ciel. Turner, Boudin, Monet, Van Gogh. Quel plaisir ! 14 pages le nez dans le ciel, entre les bleus céruléens et le gris ardoise, avec les nuages, les doux nuages...


Bilan de la soirée
1h de lecture et 70 pages lues. Le sommeil fut aussi éthéré que le tableau de Constable...
Lecture complète : Les Vieux Fourneaux de Lupano et Cauuet. Tome 4. La Magicienne

Samedi 2 décembre 2017
9h30 - Rien lu encore ce matin, à part un bout de journal en rêvassant, un crêpe dans une main, un thé dans l'autre. Autant dire que ce RAT ne sera pas sous le signe de l'acharnement... Je passe faire un tour chez vous tout en réfléchissant à la suite des événements !

11h20 - Une heure de lecture casée ce matin (98 pages). J'ai avancé la lecture d'un roman qui carbure à 200 à l'heure : Les Infâmes de Jax Miller qui a eu le "prix Elle du polar" l'an dernier. Un excellent polar avec une nana qui n'a pas froid aux yeux en guise de personnage principal. Il ne me reste que quelques chapitres à lire, que je laisse pour cet après-midi car il est temps de passer aux "choses à faire" de la journée...  Je vous retrouve en début d'après-midi, en espérant que tout va pour le mieux dans vos chalets, entre plaid et bons livres !

16h15 - Encore une heure de lecture... et un livre terminé ! 65 pages sous adrénaline ! J'ai terminé, haletante, le polar de Jax Miller. Pour s'en remettre, une pause thé s'est imposée... avec quelques chocolats... Et comme je n'ai pas peur des contrastes, j'ai tranquillement commencé ensuite Un Noël en Sicile de Anne Perry. Voilà une lecture qui ne va pas me donner de sueurs froides... Les dix premières pages m'ont déjà transportée sur l'île de Stromboli où vient de débarquer James Latterly, Londonien en mal de changement.

Je vous retrouve plus tard... et avec, je l'espère, une 2e lecture pour accompagner ce petit opus de saison.

19h30, avant l'apéro... : hop hop hop, une petite demi-heure  et 42 pages de plus sur le Stromboli. Pourtant, j'avoue que le petit roman d'Anne Perry ne me passionne pas. Il est simple à lire, cela coule assez facilement, mais je le trouve presque mièvre. Enfin, j'attends qu'il se passe enfin quelque chose l'ambiance de Noël. Il faut dire qu'après le roman survitaminé de Jax Miller, on a un peu l'impression de passer de la moto (genre Harley) à la trottinette... Mais heureusement, j'ai trouvé ce que je vais lire en parallèle.

22h - Pas une seule page de tournée ce soir... après un petit tour chez les copinautes, je pars au fond de mon lit voir si il fait bon (ce dont je ne doute pas une seconde...). J'espère pouvoir lire un peu et viendrai faire un petit point demain. J'ai déjà hâte de commencer le dernier livre acheté pour l'occasion.
Bonne nuit les petit(e)s !



Dimanche 03 décembre 2017
Bilan de la journée d'hier 
Avec une soirée écourtée car je n'ai pas tenu longtemps éveillée sous ma couette douillette... ajoutant seulement 51 pages à mon score en un peu moins d'une heure de lecture...
- 3h de lecture
- 256 pages lues
- deux livres terminés à l'occasion du RAT
- une BD lue

8h30 - Après un petit tour chez les copinautes, je pars m'installer confortablement au canapé avec thé, livres et petits gâteaux. Je vais en profiter un peu ce matin car j'ai du travail qui m'attend dans la journée... J'ai commencé hier soir Joseph de Marie-Hélène Lafon. Après avoir entendu une émission sur France-Inter (ICI) où elle parlait très bien de son travail, j'ai eu envie de découvrir un nouveau livre de cette écrivaine. C'est une écriture du genre de celles qui "emportent"... encore plus loin que l'île de Stromboli...




10h30 - Un thé, trop de petits gâteaux et une heure et demi de lecture plus tard (80 pages lues), me voilà enthousiasmée par le livre de Marie-Hélène Lafon ! J'ai terminé vite fait, en sautant quelques pages le livre d'Anne Perry qui décidément, ne m'a pas convaincue. En dehors de l'éruption du volcan, rien ne m'a réveillée dans cette sombre affaire qui en plus, n'est pas crédible. Je vais garder le livre juste pour la couverture... En revanche, je savoure - et j'admire - Joseph dont je vais pouvoir me délecter encore dans la journée. En revanche, le travail n'a pas avancé d'un iota...

16h50 - Plongée dans le travail je suis, depuis des heures, et je n'ai pas terminé ! Je vous abandonne jusqu'à ce soir, en espérant que vous êtes douillettement installées sous vos plaids, avec un bon livre ;-)

19h - Lecture : le retour ! J'ai tout de même réussi à caler une petite demi-heure de lecture (après l'effort, le réconfort). 39 pages de Joseph lues. Je compte bien m'y remettre ce soir, et le terminer ! Quel livre ! Et maintenant, je vais rendre visite aux sportives du week-end...

Lundi 04 décembre 2017 - Le Bilan 
Hier soir, je n'arrivais plus à lâcher mes livres... Après avoir terminé Joseph (34 pages), j'ai attaqué Les Heures silencieuses de Gaëlle Josse, livre sorti de ma PAL préhistorique. Quelle belle surprise pour finir ce RAT ! 79 pages délicates et délicieuses. Je l'ai terminé...
Au total donc pour la journée de dimanche : 232 pages lues en environ 4 heures de lecture, je n'ai pas toujours regardé l'heure... 



Au total sur le week-end :
- 558 pages lues
- 8 heures de lecture
- Mission accomplie : j'ai lu deux ouvrages sur le thème de Noël ou de l'hiver. Noël en Sicile d'Anne Perry (grosse déception) et Les Heures silencieuses de Gaëlle Josse (gros coup de cœur !).
Mais j'ai également terminé des livres commencés... et lu avec un grand plaisir Joseph de Marie-Hélène Lafon ou Les Vieux Fourneaux, dans un registre très différent ! Bilan positif donc, et une joie toujours renouvelée de bavarder avec copinautes par clavier interposé. C'est toujours drôle de retrouver les inconditionnelles du RAT qui se reconnaîtrons...  Je passerai chez vous ce soir voir vos bilans respectifs. Bonne semaine à toutes !
Un grand merci à Chicky Poo et à Samarian pour l'organisation de ce RAT hivernal !